En plus des récentes Vansquih Zagato coupé et Volante, le coachbuilder italien offre deux nouvelles variantes encore plus excentriques: un Speedster et un Shooting Brake.

Sont d’abord venues les Aston Martin Vanquish Zagato et Zagato Volante, toutes deux propulsées par un V12 de 600 ch enrobé dans une somptueuse caisse signée Zagato. Aston Martin dévoile désormais les deux dernières évolutions de la Vanquish retravaillées par la maison italienne.

Commençons par le Speedster. Avec seulement 28 exemplaires produits, elle sera la Vanquish Zagato la plus exclusive. Ne commencez pas pour auttant à mettre vos reins sur le marché noir car toutes ont été vendues. Comme toutes les Vanquish Zagato, elle reprend la base de la dernière Vanquish S, soit des amortisseurs plus fermes, des barres anti-roulis plus épaisses et une direction hydraulique révisée par rapport à l’ancienne Vanquish. Sous le capot, c’est la même chanson. C’est-à-dire un V12 de 6.0 litres poussant 600 ch accompagné de la boite Touchtronic III (ZF 8 vitesses sur le train arrière). Comme toutes les Zagatos, la carrosserie est entièrement faite de fibre de carbone et présente une calandre aux petits «Z» de Zagato ainsi que les feux arrières « blade » de la Vulcan. A l’arrière, on retrouve les deux bosses typique des speedster mais pas de toit.

Du toit, par contre, la Zagato Shooting Brake en a plus que toutes les autres. Elle reprend tous les attribus techniques des autres mais l’enrobe dans cette fabuleuse carrosserie. Superbe, pas d’autres mots. En plus, la Shooting Brake a droit à un hayon mais reste un deux-places. Elle devient donc l’Aston la plus pratique de la gamme. Aston Martin: prenez mon argent et taisez-vous!

Avec seulement 325 voitures produites pour le monde entier (99 coupé, 99 Volante, 28 Speedster et 99 Shooting Brake), les Vanquish Zagato reste très rares et deviendront des futurs modèles de collection.