Eh oui, on vous l’assure, il s’agit bien du nouveau Q5. Bien qu’il reste conservateur du côté de son dessin, c’est une belle évolution par rapport à l’ancien modèle. Peut-être même assez pour le faire revenir en haut de la pile.

+ -

Confort de haut niveau

Dessin (très) conservateur

2.0 TDI volontaire

« Tout option »

S-Tronic rapide et discrète

Plastiques rigides dans l’habitacle

Arrivé chez nous en 2008, le Q5 s’est depuis fondu dans le paysage de part son âge mais aussi suite à son style assez conservateur. Pour le nouveau modèle, c’est la même chanson. Comme sur toutes les Audi, et même toutes les voitures du groupe Volkswagen à y penser, les lignes restent identiques dans la grande majorité mais le dessin est plus fin, plus élancé. Certes, pas de quoi vous rendre tout chaud.

Sous la peau, par contre, c’est du tout neuf. Posé sur le châssis de la nouvelle A4 il en reprend les motorisations et trains roulants. On l’essaye ici dans sa version la plus puissante pour le moment, en attendant l’arrivée du SQ5 diesel. Sous le capot donc, un 4-cylindres de 2.0 litres poussant 190 poneys aux quatre roues via une transmission à double embrayage. Grâce à un nouveau train arrière, la transmission intégrale peut être découplée, le transformant en traction pure. Ce qui devrait aider la consommation. Quoiqu’un SUV de 1,9 tonnes n’a jamais été le roi de la basse conso, notons tout de même qu’il est 100 kg plus léger que son prédécesseur.

Pur Audi, la qualité en moins

A l’intérieur, les connaisseurs de la A4 ne seront pas désorientés. On y retrouve les mêmes commandes, les mêmes sièges et le même volant. Niveau technologie aussi, c’est idem que l’A4. Ce qui veut dire qu’en option, vous pouvez opter pour l’Audi Virtual Cockpit. C’est, selon nous, le meilleur système de compteurs numérique du marché. Pourquoi? Il est possible de traverser presque toutes les fonctionnalités du GPS sans jamais quitter les mains du volant. Enfin un bonne utilisation de la dalle TFT à la place des compteurs!
Pour le reste, on regrettera les plastiques durs tout de même fort présent dans l’habitacle. Les bas de portes, le tunnel central et même le bas du tableau de bord sont en plastic rigide et giflable. Acceptable sur une Opel mais pas tellement sur une Audi à près de 50.000 €…

Du confort en silence

Nouveau sur le Q5: la suspension pneumatique est désormais proposée en option. A tout de même 2.329,25 €, elle n’est pas bon marché mais offre au Q5 un confort de très haut niveau sans perdre en maintien de caisse. Comme sur le Q7, elle est un peu plus ferme que les options disponibles chez les concurrentes, mais est complètement dispensée de tous mouvements de caisse excessif. De plus, elle gère très bien les petites aspérités tels les joints de dilatation, ce qui ne peut pas être dit de tous les systèmes pneumatiques.
En mouvement, l’habitacle est extrêmement silencieux. Partiellement dû au double vitrage présent sur notre modèle d’essai, mais également grâce à la très bonne insonorisation du moteur. A 120 km/h, pas un bruit n’est à percevoir sauf un léger sifflement de vent. Du très haut niveau!

A l’allemande

Comme l’esthétique et l’assemblage, le prix est lui aussi à l’allemande. Audi pratique la politique du « tout option » qui fait qu’un Q5 de 48.350 € n’est même pas équipé des rétroviseurs rabattables… Ajoutez quelques options et vous risquez vite de passer la barre des 70.000 €. Outch.
Dans les options, nous conseillons fortement la suspension pneumatique, comme expliqué plus haut, mais également les feux à LED matrix, adaptant les feux de route afin de ne pas éblouir les autres usagers. Enfin, sur un véhicule de cette gamme, le très bon système MMI à pavé tactile (3.369,85 €) se doit d’être de mise. Notons que notre véhicule d’essai n’était pas équipé de cuir mais plutôt de similicuir facturé près de 1.200 €. Le cuir reviendra à plus de 2.000 €.

Bien que sa gueule n’ai pas réellement évoluée, son châssis et les technologies qu’il offre sont bel et bien de dernier cri. Alors qu’il était hier recalé au banc de touche, le nouveau Q5 dispose maintenant de tous les arguments pour devenir un attaquant de force.


Modèle

Audi Q5 2.0 TDI 190 S-Tronic Quattro

Moteur

1.968cc diesel

Puissance

190 ch à 3.800 tr/min et 400 Nm dès 1.750 tr/min

Transmission

robotisée à double embrayages, 7 rapports

Vitesse Max

218 km/h

0 à 100 km/h

7,9s

Conso

5,2 l/100 km

CO2

136 g/km

Prix de base 48.350 €