Jeep vient bousculer les VW Tiguan, Peugeot 3008 et autres Nissan Qashqai avec son nouveau Compass

Ah, le nouveau Grand Cherokee?

Eh bien non, même si nous l’avouons: elle y ressemble fortement. Il s’agit plutot de la nouvelle Jeep Compass. Elle vient s’intégrer dans la gamme entre la Cherokee et le Renegade. Contrairement à sa petite sœur au look néo-rétro, la Compass préfère adopter le style du Grand Cherokee, histoire de lui apporter un certain cachet et bouffer un peu d’espace dans le segment surpeuplé des SUV. Jeep y croit fortement et place beaucoup d’espoir dans ce SUV moyen, puisqu’il est sensé aider la marque à atteindre les 2 millions de vente en Europe et 7,5 dans le monde en 2020.

Un lien avec la précédente Compass?

Pas vraiment. Là ou l’ancienne reprenait une plateforme Mitsubishi et des motorisations Daimler, celle-ci est pure Jeep. Enfin, pure Fiat Chrylser Group plutôt. Laissez-nous vous expliquer. La nouvelle Compass repose sur la plateforme Small Wide du group, déjà reprise par le Jeep Renegade et la Fiat 500X. Par rapport à sa petite sœur, elle bénéficie de 7 cm de plus dans l’empattement mais à part cela, c’est la même chanson. Soit, un châssis traction à moteur transversal pouvant s’équiper de la transmission intégrale via un train arrière enclenchable électroniquement.

Donc, pas un vrai 4x4?

Sur le plan technique, non. Mais quand on voit ce que Jeep a réussi à faire avec les Cherokee et Renegade, ca n’est que bon présage pour le Compass. Une fois en dehors du tarmac, tout petit SUV soit-il, le Compass se débrouille bien. Son secret: l’électronique. Grâce au Selec-Terrain, il est possible de sélectionner plusieurs types de terrains (Auto, Snow, Sans et Mud) afin d’évoluer au mieux dépendant de ce qui se trouve sous les roues. Les modèles 4x4 à boite automatique disposent du Jeep Active Drive Low avec un premier rapport démultiplié à 20:1.

Et si j’habite au bout d’un chemin escarpé avec des gros cailloux d’un mètre cube?

Déjà, ça ne doit pas être évident de rentrer chez vous tous les jours. Ensuite, il vous faut la version TrailHawk. Elle dispose du système 4x4 avec boite auto et la première super-courte ainsi qu’une garde au sol augmentée de 2,5 cm. Enfin, histoire de pouvoir passer votre allée, le Selec-Terrain s’agrémente d’un mode Rock pour passer sur les grosses pierres. Grâce à de nouveaux pare-chocs, les angles d’attaque (30°), ventral (24°) et de fuite (34°) sont tous augmentés.

Elle s’associe au plus gros moteur j’imagine…

Bien vu l’aveugle! La TrailHawk n’est disponible qu’avec le bloc de 2 litres diesel offrant 170 ch. Quant au reste de la gamme, le choix est vaste. D’abord, en diesel, il y a le 1.6 MultiJet II de 120ch associé uniquement à la boite manuelle et traction. Ensuite, le 2.0 litres de 140 ch disponible en boite manuelle ou auto à 9 rapports, dans les deux cas en traction intégrale. Enfin, le deux-litres 170 ch est aussi disponible en version Limited. Côté essence, en Europe nous n’avons droit qu’aux 1.4 MultiAir II de 140 ch et 170 ch. Les américains, eux, reçoivent un 4-cylindre de 2.4 l atmosphérique…

On sait qu’elle fonctionne en tout-terrain, mais sur la route?

Avec le seize-cent souple et volontaire, le Compass se montre adéquat sans pour autant entrer dans la gamme des foudres de guerre. En plus d’être relativement présent dans l’habitable, le petit moteur est aussi mieux adapté à une conduite anticipative et coulée. Tout comme le châssis. Bien qu’il soit fait pour être à l’aise sur les chemins de terre, le Compass présente une fermeté inutile, à la façon du Renegade. Cette dernière ne se traduit pourtant pas par un châssis affuté. A son comportement un peu pataud lui siéra mieux le 2.0 litres en boite auto et transmission intégrale car en plus du punch supplémentaire fourni par le moteur, l’ajout de poids bénéficie au confort.

Qui dit plus gros moteur, dit forcément plus cher…

Evidement. Le Compas commence à partir de 24.900 €, mais seulement en version de base à l’équipement très succin. Le seize-cent diesel est proposé à partir de 28.700 € (Longitude) et le 2.0 140 ch demandera la version Limited et de débourser…37.100 € (39.100 € version Auto).

Elle est bien équipée j’espère?

La version longitude offre le nouveau système multimédia Uconnect à écran de 5’’, le système d’alerte de collision, l’air conditionné manuel, le volant en cuir et les jantes 17’’. A cela, la Limited ajoute la climatisation auto, le système de son Beats Premium Audio, les phares auto et les vitres surteintées. En option, un nouveau système de navigation à 7 ou 8,4’’ offrant de série Apple CarPlay et Android auto est disponible en plus de toutes les innovations de sécurité active comme l’avertisseur de changement de voie, la surveillance des angles morts, le régulateur adaptatif, etc.

Verdict

Il est vrai qu'au sein de ce segment hyper-concurrentiel, la Compass se fait sa place non seulement grâce son look mais surtout grâce ses aptitudes hors piste. Le bémol est qu'afin d'optenir ses dernières, il a dû faire des conssesions au niveau du confort et du dynamisme. Certes, il faut lui reconnaitre une habitabilité surprenante et un look résolument différent, surtout en version TrailHawk.